L'échéance de la prime à la conversion a été annoncée le 17/07 par Bruno Le Maire pour une fin du dispositif au 03/08 dans les conditions actuelles.
Découvrez la nouvelle version de cette prime.


La prime à la conversion n'a pas disparu mais elle évolue avec un nouveau barème et des spécificités à bien connaître.

Que faut-il retenir ?
Revenu Fiscal de Référence (RFR) : le seuil passe de 18 000 € à 13 489 €. Une part moindre des ménages est donc éligible.

Montants de la prime :
Thermiques (Crit'Air 1 et 2) : la prime est divisée par deux et passe de 3000 à 1500 € (sauf pour les gros rouleurs qui utilisent leur véhicule à titre professionnel et les RFR < 6300 € qui représentent une part éligible très faible).

Electriques et Hybrides rechargeables : la prime est divisée par deux et passe de 5000 à 2500 € (sauf pour les gros rouleurs qui utilisent leur véhicule à titre professionnel et les RFR < 6300 € )




S’ajoutent à ces aides deux mesures mises en place durant le plan de relance :

éligibilité à la prime à la conversion de la transformation d’un moteur thermique en un moteur électrique, dite « rétrofit électrique », au même titre que l’achat d’un véhicule électrique.

Mise en place d’une surprime de l’Etat d’au maximum 1000 €, lorsque le bénéficiaire habite ou travaille dans une « zone à faible émission » (ZFE) et qu’une aide similaire a été accordée par la collectivité territoriale dans la ZFE.